samedi 4 avril 2015

Voyage au pays des monstres du folkore nippon


Après une nouvelle nuit éventée pas franchement reposante, le combat culinaire se poursuit. Le petit-déjeuner est juste le petit frère du dîner d'hier soir. En deux repas, j'ai bien dû manger 1 kg de poisson et fruits de mer :-).


Avant de repartir, la propriétaire, vraiment super sympa, m'emmène en voiture voir d'autres sites le long de l'océan. Il fait toujours bien gris, mais pour l'instant ne pleut pas ! Les paysages sont toujours aussi magnifiques, un côte très découpée et d'énormes rochers. Ici aussi, en été ça doit être paradisiaque !
Ensuite, retour à la gare d'Iwami en taxi puis trajet jusqu'à Tottori. N'ayant pas le temps d'aller explorer les sites excentrés, je reste aux environs de la gare et vais déjeuner en attendant mon train.
12h30, départ pour Yonago. Cette gare où je dois changer de train est vraiment intéressante.
La voie n° 0, point de départ de la ligne en direction de Sakai-Minato, est la porte vers le monde de Shigeru Mizuki, l'auteur du manga GeGeGe No Kitaro. Ce manga quasi inconnu en Europe est culte au Japon. Il raconte les histoires d'un jeune garçon aux pouvoirs surnaturels qui doit maintenir l'ordre dans le monde des Yokai (esprits, fantômes). Tous les personnages sont très spéciaux et délirants : par ex. Kitaro n'a qu'un oeil, le deuxième étant son propre père. Ce dernier est un oeil monté sur deux jambes qui adore prendre des bains :-).
La voie n° 0 a été spécialement décorée avec les monstres de l'univers folkorique du mangaka et la ligne qui se rend à Sakai-Minato (ville natale du mangaka) est appelée la ligne des monstres.


Le train que je vais prendre est lui aussi décoré, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur, avec des sièges aux motifs du manga. Les annonces des arrêts sont effectuées avec la voix de Kitaro (dans la version anime) et chaque gare porte en plus de son nom normal celui d'un des monstres du bestiaire de Shigeru Mizuki. Excellent !

Arrivé à Sakai-Minato, je me promène le long de la Mizuki Shigeru Road, une avenue pavée en tout de près de 150 statues du monde de Kitaro. Je suis aux anges, prends de nombreuses photos et m'achète un T-Shirt avec comme motif Medama Oyaji, le père de Kitaro ;-).
2 heures plus tard, je prends un bus pour me rendre de l'autre côté de la baie de Sakai-Minato. De là, le propriétaire de ma pension du jour vient me chercher en voiture. Il n'y a malheureusement plus de bus pour se rendre chez eux. La pension se trouve dans un village de pêcheurs très reculé, sur place il n'y a vraiment rien... Je vais me balader un peu avant le dîner, mais franchement c'est mort de chez mort et la côte est assez quelconque.

La pension en elle-même est aussi une déception. La chambre est très grande, mais sans aucun charme, le reste du bâtiment donne l'impression d'avoir été réparé à la sauvage ou bien jamais terminé... Au premier abord, le dîner semble rattraper un peu le reste, mais malheureusement la dame de la maison n'est pas une très bonne cuisinière. Il y a beaucoup à manger, mais tout est fade, mal assaisonné ou pas assez chaud. C'est vraiment dommage !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire