mardi 21 avril 2015

Tour de reins et cérémonie de thé

Incident au petit matin : en voulant ramasser quelque chose par terre, Kumiko s'est choppé un tour de reins... Fort heureusement, elle n'est pas complètement coincée, mais quatre jours avant de reprendre l'avion ce n'est vraiment pas une bonne nouvelle ! Takayoshi l'emmène chez le toubib et après une piqure cela commence à aller mieux. On croise les doigts pour que cela guérisse vite !


Sinon, aujourd'hui, je vais avoir la chance d'assister à une cérémonie du thé privée. Une amie de Kimiko qui la pratique depuis des années a en effet accepté de procéder à une cérémonie rien que pour moi ! La cérémonie complète comprend de nombreuses étapes, avec entre autres un repas et dure approximativement quatre heures. J'ai droit à la version "light", appelée chakai (rencontre autour du thé), qui ne dure que max. 2 heures. Je ne sais pas si j'aurais supporté la version longue, surtout assis sur les genoux...

Nous sommes accueillis dans une maison traditionnelle par la "maîtresse de thé" habillée d'un beau kimono. Elle nous conduit dans la pièce spécialement réservée pour la cérémonie du thé. Cette pièce présente les caractéristiques essentielles à la cérémonie : en son centre un trou dans le sol où est placé le chaudron en fonte servant à faire chauffer l'eau du thé ; au fond une sorte d'alcove (le tokonoma) décorée d'un côté de parchemins et de l'autre côté d'un arrangement floral et d'une calligraphie.


Après nous avoir expliqué la signification des différents ornements, elle commence à préparer le thé pendant que nous discutons avec son mari, photographe amateur qui nous mitraille sous tous les angles :-).

Durant les préparatifs (15-20 minutes), notre hôtesse nous sert des wagashi (pâtisseries nippones). Ces friandises, préparées par de véritables maîtres-artisans, varient selon les saisons. Pour le printemps, la dame a choisi des wagashi de couleur violette afin de célèbrer la floraison de la glycine.


Quand l'eau est bien chaude, la maîtresse de cérémonie met du thé vert en poudre dans le premier bol, verse un peu d'eau chaude puis oxygène le thé avec un fouet qui pour moi ressemble fortement à un blaireau de rasage ;-). Pour finir, elle m'apporte le bol, je le mets devant moi afin de regarder son motif (le mont Fuji) puis le tourne dans ma main et bois le thé.


Pendant ce temps, la dame prépare le thé de Takayoshi, assis à ma gauche, puis celui de Kimiko. Comme toujours, le thé vert est assez amer, mais ce goût est bien compensé par la douceur des wagashi.

Après ce premier "round", la dame propose que je prépare moi-même la "tournée suivante". Elle me montre les gestes, que j'essaie de reproduire tant bien que mal, malgré le fait que tout est prévu pour les droitiers... Au bout du deuxième bol, je commence à prendre le coup. Encore une journée d'apprentissage et je pourrais ouvrir mon propre salon de thé nippon ;-).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire