mercredi 15 avril 2015

Les beautés insulaires d'Amakusa

Il fait un temps magnifique et la météo prévoit 25°C. Enfin !
Au programme de la journée : visite des îles Amakusa avec Takayoshi et Kimiko. Ce petit archipel, situé au sud-ouest de Kumamoto, est très prisé par les habitants de la région pour ses beaux paysages marins et ses plats de poisson. Depuis 1966, les îles de cet archipel sont reliées au continent et entre elles par cinq ponts, devenus un élément à part entière du panorama.


Le premier pont n'est situé qu'à 50-60 km de la maison de mes hôtes, mais au Japon il faut vite oublier les repères routiers européens : sur les routes nippones une telle distance prend 2 heures ! D'une part, il y a beaucoup de circulation aux alentours des grandes villes, mais surtout la vitesse est limitée à 60 km/h sur routes départementales/nationales...


Notre long trajet est toutefois bien récompensé : l'archipel d'Amakusa est vraiment très beau, avec une multitude de petites îles plongées dans une mer bleu azur. Nous franchissons successivement les cinq ponts et faisons halte pour le déjeuner près du port de plaisance "Umi no eki" (la gare océane) d'où partent plusieurs petits bateaux offrant d'aller voir les dauphins au large. Nos amis marsouins sont en effet présent en très grand nombre sur toute cette côte.

Une autre spécialité de l'endroit (et de tout l'archipel), le poulpe ! Entre les ventes de poulpe frais dans des stands sur le bord de la route et les nombreux snacks offrant des takoyaki (boules de poulpe dans de la pâte à crèpe) le poulpe est LA spécialité d'Amakusa.


Et devinez ce que nous allons manger ce midi : hé oui du poulpe ! Tako Ten Don s'appelle notre plat. Il s'agit de morceaux de poulpe fris accompagnés de jeunes oignons sur un lit de riz blanc . C'est très bon ! Par contre, les portions sont énormes et je marche comme un poulpe en sortant du restaurant ;-).

Afin de digérer nos amis octopodes, petite promenade le long de l'océan. A marée basse, les rochers recouverts d'une multitude de petits coquillages font des motifs photographiques très intéressants.

Il n'est que 13 heures et j'aurais bien fait le tour complet de l'île principal, mais vu que nous avons au moins 3 heures de route pour rentrer et que je ne suis pas le chauffeur, je m'incline. Mais ce n'est que partie remise, je reviendrais très bientôt poursuivre mon exploration de ce bel archipel !

Sur le chemin du retour, nous faisons plusieurs haltes aux abords des cinq ponts, dont une très intéressante sur une plage ornée de rochers presque entièrement recouverts par une épaisse couche d'algues verre pomme, impressionnant !


Aux alentours du premier pont, nous faisons un petit crochet par un paisible village de pêcheurs où sont entreposées des centaines d'amphores utilisées pour capturer les poulpes.


Ensuite, de retour sur le "continent", pause café bien agréable dans un des bâtiments de l'ancien port, de style colonial, en profitant de la vue sur l'archipel.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire