samedi 18 avril 2015

Jardinage, pique-nique et grande réunion familiale


Après une bonne grasse matinée, nous aidons la mère de Takayoshi dans le jardin, derrière la maison. Outre la forêt de bambous, ils ont là aussi un petit champ où est planté entre autres du nira (ciboulette nippone) et une zone où poussent de manière sauvage de nombreuses plantes typiquement japonaises, telles que le fuki, une plante herbacée dont les jeunes pousses, qui ressemblent un peu à des mini-branches de céleri, sont consommées comme condiment.


En fin de matinée, nous partons avec Takayoshi pour un centre agricole où les producteurs du coin présentent et vendent leurs produits. C'est très bien fichu avec un mini-supermarché, une pizzéria où l'on concocte soi-même sa pizza (il y en a même aux pousses de bambou !), une cafétéria et une esplanade couverte où sont organisés des colloques/spectacles/fêtes. A quelques minutes à pied, on peut aller se promener au milieu des champs et parterres de fleurs. Nous achetons plein de petites choses et allons déjeuner sur une air de pique-nique en pleine nature.

Tout est super bon, ça bien du bien de manger des légumes qui ont vraiment du goût. En Europe, on est tellement habitué aux légumes insipides made in Hollande qu'on a malheureusement tendance à oublier le véritable goût des tomates et autres concombres !


Après une petite balade aux alentours, nous reprenons la route et allons visiter un très beau temple bouddhiste. Fait assez rare, il est possible, en se déchaussant, de pénétrer dans l'enceinte intérieure où se trouve une immense statue dorée de Bouddha. D'habitude, cette zone est interdite au public, on doit se contenter de regarder à distance.

En soirée, nous retrouvons toute la grande famille de Kumiko dans une izakaya (bar à tapas) afin de fêter le départ en retraite d'un cousin de Kumiko. Au départ, l'atmosphère est assez formelle, chacun devant faire son petit discours devant les autres. Je dois moi-aussi dire quelques mots et au final je me débrouille pas trop mal ;-).


Nous avons droit à un véritable festin gargantuesque avec près de 12 plats... Au fur et à mesure que le taux d'alcoolémie augmente, les langues se délient et l'atmosphère devient très conviviale. J'arrive bien à parler avec tout le monde et nous passons une très bonne soirée !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire