dimanche 5 avril 2015

Matsue et Hinomisaki : ville de culture et nature à l'état brut

Après une nuit agitée (tempête encore et toujours...), petit-déjeuner moyen puis départ en bus jusqu'à la ville de Matsue. Le village où se trouve ma pension étant dans un endroit vraiment reculé, je dois changer 2 fois de bus et le trajet dure en tout 1h30. Mais le temps passe vite : les chauffeurs sont sympas et curieux et nous papotons beaucoup :-).


A Matsue, je prends la Loopline (ligne de bus circulaire qui passe par tous les sites touristiques de la ville) et dépose mes bagages dans la gare de laquelle je vais repartir dans l'après-midi.
De là je marche jusqu'au château. Celui-ci est entouré par un grand et beau parc. C'est vraiment dommage qu'il pleuve...

Le château en lui-même est très intéressant. L'intérieur a été conservé en l'état (c'est assez rare, la plupart du temps les châteaux nippons sont des coques anciennes avec un intérieur moderne) et est une sorte de musée. Il renferme entre autres de nombreuses armures et des vieilles miniatures de la ville.
Après cette visite instructive, je me balade sous la pluie dans le parc, passant par un jardin de camelias qui doit être magnifique par beau temps ! A proximité, je tombe sur un beau sanctuaire shinto avec plein de statues de renards en pierre.

Ce lieu était un des endroits favoris de Lafcadio Hearn, un écrivan gréco-irlandais qui vécut au Japon à la fin du 19ème siècle et qui prit la nationalité japonaise. Il a habité quelques mois à Matsue où il travaillait en tant que professeur d'anglais. Sur la bordure du parc, non loin du sanctuaire, je visite le musée qui lui est consacré ainsi que son ancienne maison. Ce grand voyageur a réellement eu une vie passionnante !
Pour finir, je visite plusieurs anciennes maisons de samourais qui permettent de se faire une idée du quotidien au Japon il y a 100 ou 200 ans.


Matsue est une ville très intéressante, c'est vraiment une bonne surprise ! De retour à la gare, je pars pour la ville d'Izumo. Il s'agit d'une ligne ferroviaire privée dont les wagons sont assez différents et très confortables.


A Izumo, je prends un bus pour ma destination finale, Hinomisaki (le cap d'Hino). Arrivé à la pension, je suis accueilli par la propriétaire, une femme joviale, super sympathique. Ma chambre est assez petite, mais de bonne facture, bien mieux que la nuit précédente !


Après avoir déposé les bagages, je pars me promener autour du cap. Le temps est gris, mais sec.
La côte est sauvage et splendide. Hinomisaki est réputé pour ses fonds marins et de nombreuses personnes y viennent pour plonger. Je reste plus d'une heure dehors à explorer le coin et admirer le paysage.

En soirée, dîner à la pension. Tout est vraiment très bon, en quantités moins importantes que la veille, mais c'est bien suffisant et au niveau goût c'est une autre dimension. Aujourd'hui, la cuisinière est excellente !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire